Tous les râteaux

Voici les râteaux affichés par 10 et classés par ordre de score décroissant.

Cedric BOUB A RĂ©gulier SĂ©nior
2000-2001
2001-03-20 Basic Râteau,Double Râteau,Crashing Râteau,Kissed Râteau 38
Julie, 20 ans. après 1 mois de travail acharné (discus, resto, ciné, concert, bouffes, etc..).. le moment arrive enfin ou nous nous decidons à conclure cette affaire... jusqu'au lendemain où elle m'annonce qu'elle pense trop à son copain pour envisager quelque chose avec moi (sic), du coup je ne la vois plus... pendant une semaine, au bout de laquelle je reconclue avec tacte cette re-affaire .... jusqu'au sur lendemain, où elle m'annonce qu'elle a essayé mais qu'"on ne peut vraiment pas construire quelque chose ensemble(resic!)".
Clément "Cursed poet" Soulier Régulier Junior
2001-2002
2002-04-30 Basic Râteau,Advanced Râteau,Expensive Râteau,Kissed Râteau 38
Voilà tout à commencé le 20 de ce moi d'avril quand je participais à un échange franco-roumain sur fond de théâtre. J'était sorti avec une roumaine que j'avais vu durant l'été en roumanie. J'y était retourné pour elle mais les râteaux et moi...Il est d'ailleurs primordial de préciser que durant ce même échange je m'était pris 2 vents l'an passé, 1 à l'été et que j'ai la main chaude en ce moment!
Donc la roumaine en question débarque et dès le premier jour je lui demande si elle veut revivre les bons moment que nous avions vécus l'été . J'avais prévu une sorti dans Paris pour lui remontrer mon coté Romantique et la mettre en position pour qu'elle me dise oui (Logistique 2semaines et demi ) (je m'étais pris tellement de vents que je voulais absolument m'amuser avec elle durant l'échange) elle me répond alors qu'il lui faut un jour pour réfléchir, ça tombe je ne la verrai que le surlendemain. Le 22 arrive, impossible de lui parler à cause du théâtre je ne peut lui demander que le soir sur la place St Michel (admirez le romantisme). Elle me dit "d'accord mais doucement" je prends alors des pincettes (chose inhabituelle).C'est à peine si je lui tiens la main Et soudain devant la tour Eiffel elle me saute dessus et on s'embrasse, je me dit c'est bon. Le lendemain je lui tiens la main avec à peine plus de volonté. Le midi elle m'évite et un ami à elle vient me voir "elle t'aime bien mais pas comme l'été dernier elle ne veut pas te faire souffrir et elle ne veut pas gâcher une bonne amitié" Elle ne m'adressa plus jamais la parole. Juste pour dire il lui a fallu 24h pour me dire oui et 12h pour me rateliser la gueule. Je sais pas si le fait qu'elle ne se déplace même pas peut être pris comme un take that?
Chanteur RĂ©gulier SĂ©nior
2002-2003
2002-12-18 Basic Râteau,Crashing Râteau,Wanted Râteau,Bidon Râteau 38
bon... pitite histoire bien sympa ( a raconter! parce que moins sympa pour moi!)... je repère une fille au lycée! trop trop mignonne! Pleine de charme! déjà je suis en terminal et g redoublé... la petite est en seconde... (baby?) Je suis du genre timide... mais je trouve un moyen de l'accoster et je le fais... elle dessine sur son sac et je remarque ben, qu’elle aime bien Saez... j'en conclu que le rock aussi... et je la branche là dessus... Elle était avec une copine a elle... je leur (enfin je lui!) dis que je fais parti d'un groupe ( ce qui est vrai) et je lui propose de venir me voir
jouer... la fille bien sympa commence a me taper la convers'! elle a la parle facile et a l'air vachement sociale... donc on discute elle me dit quelle verra pour le concert... je lui passe même un cd de mon groupe. Le temps passe... je la branche de temps en temps... elle me parle, on discute... finalement elle peut pas venir au concert... Et puis un jour j'en ai marre et a 10h je vais pour la voir... elle en train de se chamailler avec un pote a elle et des quelle me voit... elle commence a faire comme si elle me voyait pas et discute plus vivement avec son pote ( qui n'est qu'un pote) mais je me décourage pas et lui dit... Hum hum... écoute tu va me prendre pour un fou ( la je crois que g déconné... attendez la suite pour comprendre...) mais je te trouve trop bien ( voila ! g dis que j'étais fou de la trouver bien!) et je me suis dis qu’on aurais pu faire connaissance... et la ¨PAF.... Ben euh...; en fait.... j'ai déjà un copain ( ah bon! tu rigole je me suis trop renseigné et t'en a pas!) et euh... ( là je crois qu'elle a du capter ce que je pensais parce que...) mais euh... cherche pas, il est pas au lycée... euh... c mon voisin ( elle s'enfonce!)... Euh... voila quoi... et moi qui répond... c pas grave ( mon cul!! elle me plaisait trop! je l'avais trop remarqué! un petit sosie de la fille qui joue marie dans 7 a la maison! je vous dis pas.... pas spécialement canon, mais pleine de charme!!)...

voila ... je suis donc reparti tout penaud... et depuis je l'évite... d'ailleurs elle aussi! voila dans l'histoire je me suis pris la honte de me faire refouler par une seconde, surtout que tous mes potes assisté a la scène! ( et ses copines a elle aussi!), g lui ai offert un cd de mon groupe, et j'ai perdu du tps (environ 3 mois... je suis pas un rapide) voila... comme un con... mais elle reste bien charmante, et bien sympa, même si elle a aucune imagination en matière d'excuse de râteau... ;-)
Cya RĂ©gulier Adulte
2005-2006
2005-06-21 Basic Râteau,Eternity Râteau,Pierre Richard Râteau,Bidon Râteau 38
Juin 2005, Salons de Provence
J., dont j'étais amoureuse depuis quelques années, représentait le fantasme de toute fille : intelligent, beau, bref parfait, mais surtout inaccessible, car plus âgé (trois ans de + que moi) et puis, j'étais sûre de l'intéresser à peu près autant que sa première chaussette sale. Lorsque celui-ci, fils d'un ami de mes parents, reprend contact avec moi , simplement comme ça, pour me « prêter un bouquin » dont nous avions vaguement parlé quelques mois auparavant, je n'en crois pas mes oreilles. Bien sûr, je lui propose qu'on se voit assez rapidement, n'en croyant pas ma chance. (Il faut préciser qu'il m'avait recontacté via les textos) Et la fin de chaque texto, des petits mots gentils ,comme « je t'embrasse fort », etc. Mais à chaque proposition, il trouve une excuse bidon pour repousser notre rendez-vous : il n'est pas là, il doit aider sa mère pour faire je ne sais quel shopping, et autres nullités du genre. Et puis le jour de la fête de la musique arrive, unique soirée ou la totalité des villes autour de la mienne se rejoignent et font un joyeux boucan ou on peut toujours trouver alcool et autres trucs pour passer une soirée de dingues. Et là, je reçois un texto de lui, disant qu'il est en ville, et que si je veux « on peut se retrouver quelque part et passer la soirée ensemble ». Affolée, je suis complètement pas présentable, j'ai chaud, j'ai un peu bu, j'ai TRES chaud. Finalement j'essaie de l'appeler mais il finit par me raccrocher au nez parce qu'il n'entend rien. puis j'arrive après maints efforts à le joindre et obtenir un lieu de rdv. J'arrive là-bas, limite hystérique, et je vois à mon grand désespoir qu'il n'est pas là ! Re-appel, ré-explications ? finalement on se retrouve sur une petite place plus tranquille. On passe la meilleure soirée du monde, on plaisante, il fait quelques allusions que je saisis très bien :-D , ( nous sommes avec des amis à lui) bref tout va pour le mieux. Et à la fin de la soirée, il me propose de me revoir le lendemain, et bien sûr, j'accepte ! l'affaire est dans le sac, comme dirait certains. Et la lendemain, je reçois un texto, après m'être morfondu toute la journée à attendre son appel comme il avait dit qu'il ferai , disant qu'il annule car il ne peut pas !!!!!!!!!!!! légerement énervée, je lui répond en disant que c'était dommage et que dorénavant j'attendrait qu'il me prévienne quand il daigne trouver un moment pour qu'on se voit ( bon, un peu plus gentillement). Depuis : aucune nouvelle !!!! Question Question Il avait même noté ma date d'anniversaire en disant, avec un grand sourire, qu'il y penserait, mais le jour J, silence radio !!!!!! Cela n'est pas du bon gros rateau gratiné comme il y a ici, mais ça fait mal quand même ! surtout quand on aime !!! Alors ça ça m'a douché, croyez moi !
Garfy RĂ©gulier SĂ©nior
2001-2002
2001-12-29 Basic Râteau,Advanced Râteau,Kissed Râteau,Take That Râteau 37
Apres une semaine (20h/24) de traque et de jeu de séduction, de sourires et de verres, je décidais de l'embrasser. Elle se laissa faire, puis se recula au bout de quelques longues (très longues)secondes. Etonné je lui demande ce qu'il se passe. Elle me répond nature : "A première vue t'es beau, mais en fait t'es trop con..."

Chuchu Open
2002-2003
2002-06-01 Basic Râteau,Crashing Râteau,Pierre Richard Râteau 37
Tout commence par une rencontre vers l'age de 17 ans d'une fille de 16 ans, pas mal à l'époque, toujours fringuée en jupe et tailleur et pleine de tunes (notion importante pour la suite). Le contact passe bien entre nous, on nous voit souvent ensemble si bien que pour tout le monde, on est vraiment "ensemble" : 1er espoir. Malheureusement, elle part faire ses études loin de chez moi et donc, le maintien du contact se fait évidemment par téléphone. Je deviens le confident. Super, 2eme espoir. Elle n'hésite même pas à me réveillez en peine nuit pour me raconter ses soucis (Helas,
en vieillissant, je me suis rendu compte que cela constitue plus un handicap qu'autre chose de devenir le confident) Bilan, grosses factures de tel et savons de la part de parents !
Enfin arrivé en age de quitter le foyer familiale, je tombe dans la même ville qu'elle. Soirées avec ses amies et surtout en tête à tête chez elle avec bouquets de fleurs à l'appuis ou cadeaux si anniversaire. (nota : à la fin du repas, nous allions souvent dans sa chambre discuter, elle en jupe s'asseyait les jambes en tailleur devant moi, vous imaginez la vue que je pouvais avoir ? 3eme espoir, elle tente de m'allumer). Mais, lorsque ma main tentait une approche sur un mollet, paf, les jambes se refermaient
comme par magies : bilan : floue total. Je continu ma quête. Quelques années s'écoulent, coup de téléphones plus espacés mais toujours à noël et aux anniversaires. 2002 : là arrive le vrai râteau. 3 jours avant mon anniversaires, coup de téléphone :"ca ne va pas avec mon mec, blabla, veux
tu venir à toulouse la semaine prochaine ?". Le train ? trop long et pas assez classe : l'avion : 1200 balles acheter le lendemain du coup de fil. Contre temps, 2 jours après, nouveau coup de fil, elle m'annonce que ça va
mieux avec son mec. Je ne peux plus reculer, j'ai mon billet, j'y vais quand même. Arrivé à toulouse, aïe, on a plus grand chose à se dire. Son mec, hyper jaloux, téléphone toutes les heures. Il m'est interdit de parler dès que le téléphone sonne. On passe l'après midi à un meeting aérien avec quelques copains à elle pas marrant du tout, j'me fais chier et je me crame la gueule au soleil à donf !! le soir, attention, elle NOUS propose (un autre mec et moi, TOP!!) de manger une pizza dans sa chambre de cité U. On est à toulouse bordel ! en plus je connais pas. Bon d'accord, on sortira peut être plus tard, et ben non! Entre temps, elle me demande, au fait, tu dors où ? elle me propose la chambre d'un de ces potes, heureusement,
celui-ci est là ce WE. je réussi à rester dans sa chambre mais ... par terre. Dodo vers 1h environ. Le lendemain, me faisant chier comme un rat mort, je lui demande "tu veux que je reparte quand ? on peut peut-être aller se balader dans toulouse (mon billet est prévue le soir) Elle me répond, "en fait, j'ai du travail, je comptais bosser cet aprem' " COOOLLL, je lui propose direct de changer mon billet pour le midi. En attendant, promenade dans la résidence étudiante, trop bien !!!
Bilan : 1200 balles dans le c.., la gueule cramée de chez cramée, une pauvre pizza dans le bide (pas de petit dej' of course) et un retour de WE anticipé. J'oubliais, j'avais amené un cadeau avec moi mais je suis reparti avec, ça sera ça en moins qu'elle aura !!!
Petillante Open
2006-2007
2005-12-04 Basic Râteau,Long Râteau,Kissed Râteau,Heavy Râteau,Silence 37
Voilà, ça s'est passé en octobre 2005 plus précisément le jour de la rentrée universitaire. J'avais 25 ans et le gars en question 25 aussi.

Comme j'avais pas trop de boulot à faire la première semaine, je me suis dit essayons le fameux site que m'avais conseillé une amie. La très bonne copine avait durant l'été rencontré le grand amour sur ce site. Elle m'a tellement bien vendu le produit et je la voyais tellement heureuse avec son mec que même sis ce n'est pas mon truc ce genre de rencontres, je me suis lancée ! J'ai créé un profil assez original pour me distinguer des autres profils et me voilà en train de parcourir la multitude de profils potentiels.

Tout à coup, mes yeux tombent sur LUI!!! Coup de foudre instantané, grand brun, yeux verts comme moi, non fumeur et sportif, le rêve et surtout il habite la même ville que moi.
D'un clic je lis son profil qui dit : "J'ai eu la chance de grandir et étudier dans plusieurs pays. Je ne conçois donc pas la vie sans voyager. Si tu as la même vision de la vie que moi, n'hésites pas à me contacter."

Bon je n'avais pas grandi ni étudié dans plusieurs continents mais j'avais déjà pas mal voyagé et surtout tellement craqué sur sa photo que je lui écris une tartinemail et l'envoie pleine d'espoir.

Il faut préciser aussi que Monsieur était banquier même si sa profession et son revenu ne m'avait pas intéressé au départ (si si c'est la vérité !).
Les jours passent, je me connecte tous les jours voire à toutes les pauses de cours sur le site mais pas de réponse de mon beau banquier globe-trotter.

Je commençais à desespérer car entre temps je recevais des emails de gars qui avaient l'air intéressé mais que j'envoyais gentiment sur les roses car je faisais une fixette sur le bel inconnu.
Un soir assez tard (22h40) alors que j'étais connecté et que j'allais incessamment sous peu fermer la connexion, je remarque distraitement qu'il est en ligne !!! Mon sang n'a fait qu'un tour sur mes joues et je me précipite pour cliquer sur l'option "chat".

Je balance un "Salut, tu vas bien ?"
Pas de réponse...
J'attends un peu en me mordant les doigts d'impatience et continue Ă  faire autre chose pour patienter.
10 minutes suisses plus tard (et c'est encore plus long chez nous !) toujours pas la moindre réponse. Je relance le chat en écrivant :"ça te dit de parler un peu avec moi" ?
Toujours pas de réponse mais le gars était toujours "online".
Je vais dans le salon me détendre 5 min et je reviens pleine d'espoir et là... surprise, une phrase s'affichait sur l'écran : "Salut, désolée j'étais en train de repasser..."
!!!
Moi morte de rire en imaginant le gars avec son pc connecté sur un site de rencontre qui restait des heures durant statut online et qui tranquillement faisait son repassage.

Je me démonte pas et lui réponds un truc bâteau mais sorte de compliment pour engager la conversation.

Il s'en suivit de mi-octobre à début décembre une poignée de soirées chats et échange MSN avec lui.
On se racontais nos vies par MSN, se faisait Ă©couter des Ă©chantillons de zique en MP3 et divulgions des photos de vacances.

Moi j'étais en transe avant le chat, pendant les discussions et le pire après c'est que les 98 % du temps il me plantait en plein chat pour me dire qu'il était fatigué et qu'il avait eu une grosse journée de boulot, beaucoup de stress avec de gros clients et forcément dans les banques suisses, ils font bosser les jeunes chefs sans obligation familiale ou maritale 40 heures /sem plus environ une bonne dizaine d'heures supp par mois.

Et moi complétement stone de lui, je le plaignais encore et lui remontais le moral et tentais à la fin de chaque chat de lui glisser la fameuse phrase ." quand est-ce que l'on va boire un verre ensemble, histoire de ne plus se raconter nos vies en virtuel ? Tu sais, moi les trucs par Internet ce qui n'est pas mon truc du tout." Il me répondait toujours qu'il était overbooké, que c'était la fin du mois, qu'il fallait boucler les écritures des comptes etc. Je lui répondais qu'on pouvait juste boire un verre à midi, il me répondait qu'il devait manger avec une consultante barbante mais qu'il était obligé car il avait des directives de son boss...
Puis il est parti une semaine en "vacances" à New York mi-novembre et là j'ai attendu 7 jours en pensant à lui tout le temps pratiquement et en regardant sa photo très souvent en ayant une boule dans la gorge à chaque fois.

Peu de temps avant son retour, je lui écris un email sur son adresse perso et le même sur le site de rencontre en lui laissant mon numéro de téléphone pour qu'il m'appelle à son retour et qu'on puisse enfin se voir.
3 jours après son retour il se pointe très tard sur le site en question, et moi qui faisait le pied de grue tous les soirs avec impatience, je sautais de joie lorsque je le vis online.

Tout de suite, je lance un chat et je lui écris d'emblée : "Hi Thomas ! Suis très contente de pouvoir te parler !" Tu as passé un bon séjour à NY? "

Et là il me réponds brièvement qu'il est complètement naze, qu'il encore un plein jet-lag et qu'il a bien pris note que j'aimerai le voir mais que là il a trop de boulot qui s'est accumulé et que c'est pas facile avec le décalage horaire et patati et patata... Et moi, bonne poire, je le plains encore et reste une fois de plus sur ma faim et ferme la connexion, archi frustrée !

Puis 2 jours plus tard,un vendredi soir, il est de nouveau en ligne sur le site, il est d'humeur plus disponible et me propose (on est à ce moment là début décembre !!) de boire un verre avec moi le samedi après-midi. Evidemment j'attends ce moment depuis des lustes, c'est à dire si vous avez bien suivi depuis mi octobre ! Et bien sûr, comble de malchance il se trouve qu'il y a la course de l'Escalade ce jour là et que je cours à l'heure où il propose le rv. Je lui explique le hic et lui dit que je préfère qu'on se voit le lendemain, un dimanche. Il me répond de façon assez rapide voir grossière que c'est ok et qu'il doit une fois de plus me laisser que dis-je me planter pour aller voir des potes !
Il est tellement pressé que j'ai juste le temps de lui demander son numéro de téléphone que je n'avais toujours pas depuis le temps alors que Monsieur avait le mien depuis son retour de NY mais n'avait jamais daigné m'appelé !

Arrive le fameux dimanche où je devais faire ENFIN le voir ! Je vous passe les détails de la mauvaise nuit que j'ai passé à me retourner dans mon lit tellement j'étais impatiente de voir en vrai le gars sur lequel j'allucinais depuis deux mois et demi et qui me faisait poireauté de façon subtile voire sadique avec le recul !!

J'avais rv avec lui à 17h devant une brasserie. J'étais tellement stressée que j'avais fait le trajet à pied pour rester zen. J'arrive à 17h au lieu de rv et là personne... et il commence à pleuvoir...!!! Je m'abrite sous le store de la brasserie et attend... 17h05... personne ... Je regarde partout autour de moi et comme c'était mi-décembre, plein de gens se bousculaient pour faire leurs emplettes pour Noël et toujours pas de trace du fameux Thomas le banquier ! 17H15... Je commence à baliser et dégaine mon téléphone mobile et l'appelle. Messagerie !! Super...! J'essaie de rester calme en fulminant intérieurement que ce type est un gros c.......ard et un mufle de me poser un lapin ! Je laisse un message en lui disant que je l'attend comme prévu devant la brasserie et qu'il me rappelle.

J'attends encore 5 min, il est 17 h25, il pleut pas mal (évidemement !) et je suis sur le point de rentrer chez moi dépitée et folle de rage quand le téléphone clignote : "Thomas" !

Je prends sur moi pour rester calme et ne pas lui hurler dessus au téléphone et écoute.

Un voix charmante et grave dit : "Excuse-moi, je viens d'entendre ton message, je suis sincèrement désolée mais j'ai crû qu'on avait dit 19h00 !!!"

Moi sous le charme de sa voix, je lui réponds tranquillement comme une bonne pomme (on va changer de fruit !) que ce n'est pas grave, que je ne lui en veux pas. On se redonne un autre rv en centre ville dans la demi heure qui suit.

Je rejoins le centre ville Ă  pied car il ne pleut plus et surtout je veux continuer Ă  rester mon calme.

J'arrive devant la fontaine du centre-ville, le lieu du second rv. Je ne peux m'empêcher qu'il peut encore me poser un lapin mais attend patiemment. Tout à coup, je le vois qui s'approche de moi et dit : "tu est V...?" Il est encore plus beau que sur la photo et super bien habillé alors je fonds en le voyant !

On se fait la bise et je propose d'emblée d'aller dans un bar pas loin, un bar dans lequel ni lui ni moi connaissions. J'oublirai jamais le nom du premier bar que l'on voit : "Au 7ème ciel" ! Je me marre intérieurement en disant :"ça commence bien" et lui demande un peu gênée :""ça te va ce bar ?" On rentre à l'intérieur et il y avait personne ! On s'asseoit à une table au fond et il s'excuse à nouveau pour le coup d'avant. Je redis que je ne lui en veux pas et on discute ainsi de tout et rien et ceci pendant 3 heures !!! On a vraiment eu le temps d'aborder beaucoup de sujets très différents et tous plus intéressant les uns que les autres sauf le sujet principal : pourquoi lui et moi on était assis un dimanche soir l'un en face de l'autre après une attente de 2mois et demi !!! Et secret bancaire oblige, impossible de savoir dans quelle banque il travaillait, ne serait-ce que pour satisfaire ma curiosité. Cela dit, je m'en fichait pas mal mais sur le coup, j'étais déçue de son manque de confiance. Je lui demandais pas son code de carte de crédit !!C'était histoire de discuter de son domaine, je voulais faire juste preuve d'intérêt par respect pour son travail.

Vers 22h la barmaid vient vers nous et nous annonce en pleine passionnante discussion que le bar va fermer. On sort du bar et il me propose de me ramener en voiture. Je ne sens plus ma joie et m'assieds dans sa belle Audi grise de jeune banquier.

Durant le trajet, on continue Ă  discuter de tout de rien et je trouvais vraiment que lui et moi on Ă©tait sur la mĂŞme longueur d'ondes.
On s'embrasse longuement dans la voiture arrivé en bas de chez moi et là au moment de se quitter, et de me dire :"quand est-ce qu'on se revoit ?"

Il lâche tout à coup la phrase : "Tu sais je t'ai pas dit, je pense faire un stage de spécialisation au Japon fin janvier pour 6 mois dans une des grosses filiales de la boîte".!!!!
Donc traduction : tu es une fille charmante, j'ai passé une excellente soirée avec toi mais sois gentille, j'ai des ambitions de banquier et surtout la bougeotte, oublie-moi !


Moi abassourdie par le choc et le revirement de situation, je réponds sur un ton qui cachait très mal ma déception que "c'est super d'avoir de l'ambition et que j'aimerais moi aussi aller au Japon un jour car c'est un pays passionnant du point de vue culturel etc." Mais au fond de moi j'étais partagée entre une rage intérieure fulminante et l'incompréhension !

Ce goujat est parti me laissant sur le trottoir et a baissé la vitre avant de partir en disant : "je t'appelles en rentrant du Japon ok ?" sur un ton tellement naturel et sincère que j'ai juste répondu du tac au tac mécaniquement : "oui on s'appelle ok !!!!"


Il a bien sûr jamais rappelé et je lui ai envoyé deux sms avant de laisser définitivement tomber. Je me suis pourtant payée des sacrées soirées prise de tête durant des mois en pensant : "POURQUOI est-il resté en contact avec moi pendant 2mois passé, m'a vu le temps d'une soirée durant plus de 3 heures ???!" Un gars qui n'est pas intéressé ne perd pas son temps ainsi, ne vous embrasse pas fougueusement dans sa voiture pour vous dire ensuite : "Eh je t'ai pas dit durant les 3heures qu'on a passé à parler, je pars au Japon !"
Simon MARCOS RĂ©gulier SĂ©nior
2000-2001
2001-03-24 Basic Râteau,Crashing Râteau,Rude Râteau,Punch Râteau 36
Cela faisait plusieurs mois que je préparais mon coup, en fait depuis le début de l'année scolaire, et je me décide enfin à passer à l'attaque ! Je l'invite au cinéma, voir un film d'auteur (ce cinéma ne passe que ça), car je connaissais son goût pour ce genre de films (moi c'est pas ma tasse de thé) ! Durant le film, je me rapprochais petit à petit, et le film ne durant pas des heures, j'ai dû me jeter à l'eau assez rapidement ! Je me suis pencher sur elle en mettant la main sur sa cuisse pour essayer de l'embrasser ! Et là, catastrophe : elle m'a sèchement repoussé, et m'a mis une gifle ! Elle est sorti immédiatement, en me lançant : "Je te croyais différents, mais finalement t'es qu'un gros con comme les autres !!!" J'ai voulu la revoir le lendemain pour m'excuser de ce comportement. Non seulement elle ne veux plus me voir, mais en plus elle m'a grillé auprès de toute ma promo !

Jessy PHILIPPOTEAU RĂ©gulier SĂ©nior
2000-2001
2000-10-20 Basic Râteau,Eternity Râteau,Expensive Râteau,Friendly Râteau 36
Hotel Ksar, Djerba (Tunisie)

Lydia, 21 ans (amie):
Je décide de l’emmener en vacances en Tunisie !!! Hôtel 3*, pension complete + les billets d’avions, etc… enfin bref la totale : Tout frais payés !!! Je la joue grand seigneur (Imaginez le prix !) et romantique. Résultat : « Je préfère qu’on reste bon copain, on délire bien, plutôt que d’aller plus loin ensemble »


Romain DUCROCQ Open
2000-2001
0000-00-00 Basic Râteau,People Râteau,Eternity Râteau,Gay Râteau 36
J'était invité à une soirée par la sœur à un copain. Je suis tombé amoureux de la fille qui organisait donc cette soirée, mais étant très timide j'ai décidé de l'aborder à un autre jour.
Après plusieurs textos elle décide enfin de me rencontrer. Je l'invité donc au resto (c'était un mc do je sais c pas terrible), puis d 'aller au ciné. Tout se passait bien mais j'était tellement amoureux de la fille que je n'osais pas lui dire. Donc je la réinvite un autre soir en boite. Je tiens à préciser que c moi qui ait tout payé. En boite après quelques verres je me lance en lui disant que je l'aimais beaucoup, elle me répond moi aussi, donc tout va bien. Je l'invite à danser etc,... Puis une fois assis près d'une table je me lâche et j'essaie de la prendre dans mes bras, mais c la que tout commence à bader: elle refuse mes petits bisous. Je ne savais plus quoi faire. Puis arrive un mec qui lui propose de danser elle part avec lui mais malheureusement ils restèrent ensemble toute la soirée et sortirent ensemble. A la fin en sortant de boite elle me dit de toute manière il ne pouvait rien se passer entre nous puisque tu es bi et ça je ne le supporterais pas. Etant bourré je n avais rien compris, alors je lui est dis ouais.
En fait j ai compris après que le mec avec qui elle était sorti pendant la soirée lui avait dit qu'on faisait du foot ensemble et que j'était plus intéressé par les garçons que par les filles.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32