Tous les râteaux

Voici les râteaux affichés par 10 et classés par ordre de score décroissant.

Raoul Universitaire
2001-2002
2001-06-23 Basic Râteau,Crashing Râteau,Wanted Râteau 28
23/06/01 00:30, Montélimar
Après des mois de traque acharnées au bahut à coup d’interpellations vives en public, je la retrouve à la fête de la musique : je ne la connais pas, mais je me sens trop de la brancher. Mes potes me poussent pour y aller franchement. Elle est dans des chiottes insalubres, genre « Gore râteau » avec une copine moche comme … incomparable. Je lui dit : C’est pas une heure pour sortir les filles, on pourrait vous agresser ». Elles me regardent d’un air étonné : « Non mais on se remaquille » , elles m’écartent de la porte des chiottes glauques digne de Trainspotting et s’en vont nerveusement comme pour échapper à un vieux pervers. Mes potes ont bien rit, moi pas.
Tombeur RĂ©gulier SĂ©nior
2002-2003
2002-12-19 Basic Râteau,Crashing Râteau,Rude Râteau 28
Je ne suis pas très fier de raconter cette histoire, mais vu le niveau de la compétition, je ne peux m'empêcher de crier haut et fort ma défaite. tout commence il ya exactement une année. je suis tombé sous le charme de deux demoiselles en même temps, et le pire c'est qu'elles étaient les meilleures amies du monde. que faire, que faire? Grand séducteur que je suis, je les drague ttes les deux. finalement je sors avec la plus charmante et la plus gentille des deux, ce qui a rendu l'autre plus que jalouse. mais gourmand comme je suis, au bout de qqs mois, je me suis remis à draguer l'autre que je ne voyais que d'un œil affamé, prêt à sauter sur elle à n'importe quel moment (je tiens à dire qu'elle était qd même une bombe sexuelle!!!). bref, elle me répond qu'elle ne pouvait faire ça à sa meilleure copine et qu'elle trouvait ça très lâche de ma part de lui faire la cour, et que de tte façon elle avait un copain mais qu'elle voulait bien qu'on reste tjs de bons amis. au bout de deux cinés et trois restos et trois autres râteaux du même genre de suite, elle accepte finalement mes avances et on sort ensemble. le lendemain, elle vient me voir et elle me dit qu'elle regrettait ce qu'elle avait fait, mais qu'elle voudrait bien ressortir avec moi si je cassais avec ma copine, chose que je n'ai pas faite. bref, encore qqs mois plus tard, et là j'arrive à la date signalée, je casse avec ma
copine et je vais la voir pour lui annoncer la nouvelle. et là en moins de cinq secondes, elle me traite de pauv'con et me demande d'aller me faire "voir" et elle s'en va aussitôt me laissant seul ds ce café essayant de me cacher des regards de mes voisins qui n'en pouvaient plus de rigoler. morale de l'histoire avec un tt petit peu de connerie et
plein de vices, on peut passer pour le roi des demeurés. je pense avec ce râteau même si je vais passer pour le dernier des stupides, je vais gagner le grand tournoi des râteaux.
[NDLR : Voilà ce que c’est de courir plusieurs lièvres à la fois – Antoine, très mal placé pour parler sur ce sujet…]
Thunder RĂ©gulier SĂ©nior
2002-2003
2003-03-13 Basic Râteau,Crashing Râteau,Pierre Richard Râteau,Heavy Râteau 28
Bon ça sera peut être pas le rateau de l'année mais c'est un rateau qui m'a marqué.
Tout commence en septembre (je rentrais en licence en octobre), ne voulant pas faire les vendanges car j'avais eu a faire a un paysan con comme ses pieds en juillet aux abricots, ma mère me dit (puisqu'elle voulais que je bosse) de bosser au resto U ou mon binome a bosser les 2 années précédente et ou je mangeais tous les jours. Je me pointe là bas, suis pris, tout va bien, je bosse au débarassage des plateau derriere un grand mur plein de trou où les gens posent leur plateau.
2 semaine plus tard, une fille magnifique avec des yeux super intimidant et jolis arrive, pause son plateau en me disant bonjour d'une voix suave, moi surpris je baragouine un bonjour. Ca continue comme ça pendant un moment, trop intimidé je n'arrive a sortir que le bonjour à chaque fois que je la vois. Arrive octobre, mon binome revient bosser
lui aussi.
1 mois plus tard, lassé que je ne fasse que lui idre bonjour, binome decide de me poser un ultimatum sansquoi il ira la voir, manque de bol je bosse au lave vaisselle toute la semaine, je ne vois pas la fille de mes reves.
Il décide donc d'aller la voir, et comme j'arretais pas de parler d'elle les autres de la promo on eu la bonne idée de demander une photo, ni 1 ni 2, binome ramene l'appareil numerique, et des qu'elle arrive retire sa blouse (histoire d'etre presentable) et va en salle, la surprends et la photographie. Là elle charmante, lui dis "hey j'etais en train de sursauter la photo doit etre flou, je vais poser" chose qu'elle fait j'obtient donc une jolie photo. qui bien sur tourne dans pas mal de main de la promo.
Vacances de noel. on rentre, toujours pas franc je n'arrive pas a lui parler, là mes autres collegues du RU decident de l'aborder (oui binome est bavard tout le monde etait au courant :( ), elle passe lui parle de moi, en me faisant passer pour limite un obsédé d'elle qui affiche sa photo dans ma chambre, en fond d'ecran et autre...
Moi je me cache pour eviter le desastre.
Un moment se passe, je ne sais pourquoi on dirait qu'elle m'evite pendant un petit mois. Puis un jour elle recommence a me dire bonjour, moi heureux j'essaye de me motiver.
Je progresse en lui disant bon Week end le vendredi, ou petit details comme ça. (je dis progresse car vu mon etat quand elle passait, 3-4 mots en plus du bonjour c'est limite de l'exploit)
Ensuite, apres les vacances de fevrier, je lui demande si elle a passé de bonne vacances, elle me reponds tres bonnes, toujours avec son sourire a faire fondre un radiateur.
Aller de plus en plus motivé, arrive le 13 mars, dernier jour de boulot au RU et a la fac (stage apres) je me dis il faut que je tente ma chance apres je la verrai plus.
Là binome qui avait oublié qqchose dans la voiture resorts des vestiaires (on etait sur le point de se changer pour bosser) cours au parking et en revenant il la croise et il lui dit que je veux lui parler.
On commence a bosser, moi je tremble, on la vois en train de manger, elle fini, se leve avec son plateau, approche vers nous puis demande a binome qui veux lui parler, il me montre du doigt et dis que c'est moi. LĂ , elle d'habitude si charmante et souriante, me dit "Quoi qu'est ce que tu veux !!!" d'un ton dur et en faisant la gueule.
Moi un poil degouter et tout tremblant, je lui dis que depuis le debut je la trouve charmante et que j'aimerai bien qu'on se voit or de ce contexte afin de mieux se connaitre et pourquoi pas plus.
LĂ  s'en suis un petit silence, suivi d'un "NON !" sur un ton plus qu'aggressif et elle est parti direct et je l'ai plus jamais revu :(

Voilà c'est peut etre pas du grand rateau comme certains ici (les pauvres :( ) mais ça m'a foutu un gros coup.
Franky4fingers Open
2005-2006
2003-00-00 Basic Râteau,Long Râteau,Grandpa Râteau,Heavy Râteau 28
J'avais 16 ans (Aujourdhui bientot 19 ans) , et nous étions une amie et moi un peu déprimée.
Nous avons donc décidé d'aller boir un verre dans un bar sympa ( un before ).
A peine nous sommes rentré et avons posé nos fesses sur la table qu'un groupe de mec nous avai repéré et deux d'entre eux étaient à notre table .
Bref un peu dégoutée de pas pouvoir discuter entre filles de nos soucis > on les laisse faire .
10 minutes plus tard les 2 pots de colle sont 5 ... Ils avaient tous environ 25 ans et sur le coup la difference d'age n'avait pas l'air de les géner
Ils se battaient pour pouvoir nous parler , ils avaient assez bu mais Ă©taient simpa ( lourd mais simpa )
L'un deux est plus mignon que les autres : ça aide !!!
On va l'apeler F.
Donc F. me fait du rentre dedans , me drague , me di que je suis belle , nous discutons , il tente de m'embrasser mais je tend la joue. C'était dans un bar et il fallait pas qu'il croit que ça allait etre dur !!
On passe la soirée a discuter , il me questionne comme si j'étais en cours, me demande de faire des theses sur tout >>>> gars super intelligent mais surtout super barbant !!!
A la fin de la soirée , il m'harcele pr que je prenne son numéro, puis vu qu'il me plaisai un peu qd meme je le prend.
Il me sort les pires trucs de mauvais dragueurs : "viens dormir chez moi stp" , "qd est-ce qu'on se mari ??"
Tous les éléments prouvaient que je lui plaisai bcp et que si une personne foutai des rateaux depuis le début c'est bien moi !!!
2 jours plus tard j'envois un sms > Aucune réponse !
J'en renvois un > toujours pas de réponse !
Je me dis a 25 ans on a toujours du forfait !!
Mais vu que je ne lache pas prise facilement , je décide d'apeler .
Il répond et me dit : "qui c'est"
Je lui explique qui je suis et lui dis : "tu ne voulai pas qu'on se voit ds la semaine"
Et ce jeune homme pourtant si charmant répond :" non, j'ai pas que ça a faire "
:-o
):/
Ce ne fut pas le pire moment de ma vie mais qd meme , un rateau ça fait mal !
Heureusement qu'il ne me plaisai pas tant que ça ...
Comme quoi la roue tourne, au dépard c'est moi qui devait lui foutre un rateau !!!
Coin-Coin RĂ©gulier SĂ©nior
2005-2006
2005-12-10 Basic Râteau,Advanced Râteau,Bidon Râteau,Silence 28
Une charmante demoiselle hésite entre un grand sourire et une franche rigolade... Intrigué et ayant de toute façon près de deux heures à attendre, je décide d’aller discuter avec elle. On entame la tchatche mais il faut avouer qu’elle est sérieusement éméchée. Après une demi-heure de papote, j’apprends qu’elle s’appelle Katja, qu’elle a 28 ans (j’en ai 22) et qu’elle a un gosse qui est chez son père pour le week-end. Sur le coup des 4H30 du matin, elle reçoit un coup de fil. Elle me dit que c’est une copine à elle qui lui propose de l’héberger pour la « nuit ». Elle me suggère en même temps de venir avec elle. Un peu gêné d’envahir des gens que je ne connais pas, j’hésite, elle finit par me convaincre et je la suis. On marche un peu et on finit par arriver chez nos hôtes. Ceux-ci sont super-cool et nous réservent un accueil formidable. On mange un brin et on va dormir chacun dans notre coin. Sur le coup de 9 heure du matin, Katja finit par me rejoindre et on termine notre nuit ensemble. (Ce qui se passe alors reste entièrement dans le domaine du privé, si certains se posent des questions, je répondrais : « non, nous n’avons pas fait autant de chose qu’il aurait pu s’en produire ».) Bref vers midi, on se lève, on mange un brin et ma chère Katja me paraît tout à fait heureuse. On aide à ranger ce que nos hôtes nous ont offert pour la nuit (des lits et à manger) et on se sauve. Katja est assez pressée, elle doit aller visiter une maison (pour achat). La neige qui est tombée durant toute la matinée recouvre Helsinki sous 10 cm neige, c’est magnifique. On prends quelques photos avec l’appareil qu’elle a emprunté chez sa copine, me dit qu’elle me les enverra par mail et nos chemins se séparent. Dans la semaine qui suit je lui renvoie un SMS lui expliquant que je l’aime beaucoup et que j’ai vraiment envi de la revoir. Elle me répond, me dit qu’elle est d’accord mais uniquement pour discuter, rien de plus. On se donne rendez-vous dans un café sympa. Une fois la-bas, on tchatche tranquillement et commencent à apparaître les premières défaillances, il semble qu’elle soit vraiment gênée par notre différence d’âge. La soirée continue et on rentre chez-nous en train, je décide de l’accompagner sur tout le trajet que l’on a en commun. J’en profite pour insister sur le fait de rester un peu plus longtemps ensemble pour la soirée et elle refuse. Finalement elle finira par me sortir : “well, I think I’ll have to talk about us to my friends” (Bien, je pense que je devrais parler de nous à mes ami(e)s. ) Complètement sur le cul (bien que déjà assit) nos chemins se séparent, elle rentre chez elle et j’en fait de même.
Noël arrivant (la semaine suivante) je rentre en France voir la famille. Avant de partir, je lui envoie un SMS lui souhaitant Joyeux noël. En rentrant de vacances, j’en fait de même en lui souhaitant « bonne année »… Ces deux dernier SMS resterons sans aucune réponse, je n'ai jamais reçu les photos....
Coin-Coin RĂ©gulier SĂ©nior
2005-2006
2006-06-03 Basic Râteau,Medium Râteau,Kissed Râteau,Bidon Râteau,Bonus 28
Bon je suis en boite, avec mon Bosniaque, mon Iranienne et on rejoint quelques potes à eux. Le bon point de la soirée, c’est le bosniaque qui a payé toutes les consos pour impressionner la serveuse (qui est visiblement lesbienne). La boite de nuit n’est pas terrible, elle a bien du mal à se remplir. Enfin on fait ce que l’on peut avec ce que l’on a. J’oscille entre m’endormir sur une banquette et dansotter un peu.
eu de temps après une brunette débarque. Elle n’est pas super mignonne mais elle a quand même ses charmes, je dirais qu’elle a environ 28 ans. Elle a traversé l’ensemble de la salle pour venir danser avec moi. Elle me prend les mains, les mets autour de sa taille et elle se met contre moi. Quelque peu surpris, je la laisse faire puis je rentre dans son jeu. On « danse » ensemble pendant un certain temps puis comme elle a l’air de vraiment m’apprécier, je commence à sortir le grand jeu. Je fais quelques caresses stratégiques. Je le fais une fois, deux fois, trois fois puis elle se retourne et se met à pleurer. Je m’en excuse avec courtoisie, elle se sauve et retourne de l’autre coté de la salle avec ses copines… Je décide de ne pas insister. Le temps passe, l’heure de fermeture de la boite approche. Alors que je m’apprête à danser gentiment avec une autre personne, elle revient à la charge et éjecte l’autre personne. Sur ce, elle s’excuse, elle me dit que je suis trop bien pour elle et qu’elle ne comprend pas pourquoi je ne l’ai pas jeté comme une merde. Je m’en excuse, elle se sert contre-moi et on commence à discuter. J’apprends qu’elle s’appelle Tiina. La discussion continue puis elle me demande si « elle peut m’emprunter pour la nuit. » Surpris d’une telle proposition, j’accepte puis elle me repose plusieurs fois la même question. Le temps passe, elle me dit que finalement elle ne veut plus m’emprunter pour la soirée et me ment (elle est très mauvaise actrice) qu’elle a un mec. Elle me dit que je devrais plutôt trouver une belle finlandaise, je lui dit que je l’ai trouvée et qu’elle est là (classique quoi)… Puis me demande si je veux avoir l’amabilité de l’embrasser. Je la laisse faire elle m’embrasse et s’en va voir ses copines.
La boite de nuit ferme, je sors et je l’attends dehors. Une fois dehors, elle me rejoint. Je lui demande si elle ne veut pas de moi par hasard. Elle refuse gentiment en disant que ce n’est pas possible, lui propose mon numéro de téléphone des fois qu’elle change d’avis elle refuse à nouveau. Sur ce elle m’embrasse puis s’en va.
Sangohan Open
2005-2006
2005-07-15 Basic Râteau,Medium Râteau,Punch Râteau,Gay Râteau 28
C'était il y a quasi(modo) un an : été dernier quoi, à Saint Etienne. Je venais d'avoir la vingtaine, l'âge d'or parait-il. L'âge d'or de quoi ? Du ridicule ? Certainement...

Commençons les festivités : je me fais traîner par une copine dans une boite de nuit, Dieu sait que j'aime pas trop ce genre d'endroits. Il n'est, à mes yeux, pas l'endroit le plus indiqué pour trouver la femme regroupant certaines qualités autre que son trémoussage de fesses blanches sur une piste de danse. Bref...
Je tiens, par ailleurs à préciser, afin d'éviter toute confusion possible, que mes relations avec la fille citée ci-dessus sont stricto amicales.
C'était donc dans une boîte, où l'ambiance techno battait son plein. On s'assied à une table basse, on commande nos 2 jus de raisin. Jusque là tout va bien. Puis au bout d'une bonne heure, dans un moment d'euphorie, l'alcool aidant...On fait à mon grand damn un pari : celui/celle qui sort le plus vite possible avec qqn/qqch gagne. N'aimant pas perdre, je me mets rapidement en mode repérage et en mode furtivité espérant cerner des proies un petit peu plus faciles.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, que vois-je au beau milieu de toutes ces brebis égarées ? Un rayon de soleil qui emflammait le dancefloor. Tout à fait mon genre de femme : brune, élancée, visage fin. Je regarde. J'observe. Ca s'est vu je crois puisqu'elle me jetait de temps en temps des coups d'oeil. A moins que ça soit pour la table de derrière moi ? Je me retourne...Ouf, personne derrière ! Pas de petit copain alentour ? Non c'est bon, pas envie de me faire casser la gueule même si ma masse musculaire est supérieure à celle de mon QI. Tout va bien... Je me lève donc et commence à onduler joyeusement mon corps. Je m'approche, je m'approche encore un peu plus... Je danse (mal). Hop, ça y est, elle est à moins d'un mètre. Elle a suivi mon petit jeu et me laisse entrer dans son pas de danse. On danse donc, on se regarde dans le blanc des yeux. Je me dis : "Ca y est, t'as gagné ton pari. T'es un champion man"

Au bout d'un certain temps, et en toute logique, je lui propose très courtoisement un verre. Elle accepte. On papote un peu même si j'ai quasiment rien entendu de ce qu'elle me disait. Là, elle s'approche un peu plus de moi (les battements de mon coeur à ce moment-là était en tempo avec ceux de la musique techno...) et me glisse dans l'oreille :

"Tu pourrais me présenter ta copine s'il te plait ?"

A ce moment lĂ , je ne saurai expliquer ni comment ni pourquoi, me vint une folle envie de rire. Et c'est ce qui arriva : je fus pris d'un fou rire, un rire moqueur, mesquin Ă  ne plus en finir. Enfin si, parce que soudainement je sentis une vive chaleur au niveau de ma joue gauche : elle venait de me gifler...

Je vous raconte pas la honte que je me suis pris...Bref, elle s'en est allée retourner sur la piste de dance me laissant comme un abruti au milieu de tous ces énergumènes.

Je retourne, timidement, m'asseoir à côté de ma copine, lui raconte ce qui s'est passé. Bon, elle, ça l'a bien fait marrer Mais j'ai perdu lamentablement mon pari...
Rugal RĂ©gulier SĂ©nior
2006-2007
2006-09-14 Basic Râteau,Eternity Râteau,Pierre Richard Râteau,Pierre Richard Râteau 28
Ca date de Jeudi 14 septembre 2006 a 23h30, A chatelet les halles (je me suis fait virer le matin meme, rateau le soir) Laure, 27 ans, Alex 25

Tout le monde me connais, je me presente pas.........
je suis sur inscrit sur un site de recontre sur lequel je ne vais presque plus jamais d'ailleurs, pourtant, il m'arrive que certaines nanas viennent consulter mon profil et du coup, j'en profite pour les ajouter Ă  mon msn. Laure est une de celle la. On discute tranquillement sur msn, puis assez vite, deux ou trois conversation, ca derive de "tu joue au jdr?" ,et moi qui lui propose de venir jouer avec mes potes, Ă  "on devrais plutot se voir en tete a tete d'abord"
Dans ma tete, je me dis "plutot bien parti mon pote", mais bon, tout le monde sait bien que non, sinon, je ne raconterais pas mon recit ici. Le rendez-vous est fixé au lendemain soir meme à 18h

Premier rendez vous, l'horreur, probleme de banque, impossible de retirer de l'argent, je suis donc a sec et obligé de gruger a mort pour aller a mon rendez vous, qui se situe a "la fontaine des amoureux" a paris, juste a coté de Notre dame, un des plus chic quartier de paris! j'arrive limite a la bourre, en nage, sortant d'engueulade avec ma banque, sans un centime en poche, et chanceux de pas m'etre fait gauler sans ticket dans les transport! Elle arrive, on se reconnais de suite, charmante, tres mignone, plutot sympa, bref, cool quoi! La, géné je lui avoue que ma banque deconne, pas grave, elle m'invite! Sympa, mais je me sens bien con quand meme. J'ai pas mal monologuer, le cdecor aurais du m'aider a etre entreprenant, mais j'ai pas pu, trop timide surement, on se quitte donc au bout de deux heures, moi avec le desagrablement sentiment que j'ai loupé quelque chose

Je rentre, j'envoie un texto, puis un deuxieme, une deuxieme rencontre, elle est ok, j'appelle, deuxieme rendez vous, visiblement pas d'ombres a l'horizon. On disucte un peu la veille sur msn, j'ai de la concurence! elle m'incite Ă  etre persuasif?

Chatelet les halles, 18h30. je suis arrivé en avance, j'ai une dent en cours de devitalisation qui me fait passablement mal, je me suis fait virer le matin meme, elle le sais, et pourtant, je suis tout sourire! On retourne boire un pot au meme endroit que la premiere fois, au paradis du fruit! on discute, normal, rien à dire de special. Je m'eforce de la faire parler, mais elle a du mal. Finalement on se fait un cinéma, (un super film d'ailleurs c'est "Thank you for smoking" meme genre que "lord of war"........Bref, je m'egare!) J'ai pensé lui prendre la main au ciné, mais bon, elle avais les bras croisé, je l'ai pas senti prete a ca, j'ai preferer ne rien faire, peu etre que c'etait pas le bon moment! On sors du ciné, j'ai une fringale, elle propose de m'accompagner au Mac do, mais elle ne mange rien, elle veux rien! Bon, pourquoi pas. La, je me lance à la questionner plus ardament, et faire quelques debats sur sa personnalité, la mienne, bref, apprendre à se connaitre.
Il commence à se faire tard, il est temps de rentrer, je me propose de la racompagner. "Non" avec un rire genée, elle ris facilement pour rien, c'est un comportement. Mauvais! Et la, viends le moment fatidique, la rateau! Ambiance; rien de special, devant la bouche de metro, un moment totalement inoportunt, celui ou j'aurais tenté l'action de la derniere chance, le baiser qui glisse, ou le moment ou on vois si ya moyen, et la, me regardant avec ses grands yeux bleus langoureux, avec le meme ton que le reste du temps, presque comme une declaration d'amour:
"ca va pas continuer..............c'est pas ta faute, mais voila"
moi interloqué:
"heu...............ok"
La dessus, je m'enbourbe un peu, je la remercie quand meme pour sa franchisse, je lui dit qu'elle à la balle dans son camp, et je m'en vais avec une bise (quand meme), assez fierement et sans me retourner. (je sauve ce qu'il me reste de dignité ;) )

Je reste quand meme surpris, pourquoi avoir attendu 4h, et un deuxieme rendez-vous pour me dire non comme ca? j'aurais du lui prendre la main, lui violer la bouche? Pour une fois que j'ai pas utiliser le rugal-power, ca merde quand meme........................ :(

PS: j'aurais peu etre pas du parler du fait que je suis sur ce site, que je suis le vice champion du rateau? je l'ai fait a la fin, quand je sentais que c'etait mort, donc pas de regret!
Luffy Open
2006-2007
1997-03-00 Basic Râteau,Crashing Râteau,Occupied Râteau 28
10 ans auparavant, moi Luffy, 14 ans, classe 4eme (j'avais redouble) je n'avais rien d'autre a faire que de faire des blagues téléphoniques avec deux de mes meilleurs amis (appelons les D et V) qui étaient en classe de 3eme. On avait l'habitude d'appeler des gens de notre classe (moi j'appelle les gens de leurs classe et vice et versa).
Un jour il me propose d'appeler une miss de leur classe, T pour le canular... Bref pourquoi pas, j'appelle la miss, je lui sors plein de conneries comme quoi je suis un admirateur secret et que si cela la dérange pas je l'appellerai souvent pour lui faire la cour... ce qu'elle accepte volontiers :o

Je l'appelle souvent, on apprend a se connaitre (sans divulguer mon identité mais je lui ai avouer j'avais un lien avec D et V dans sa classe, bref cela l'amuse) et finalement je tombe amoureux d'elle :S Bref de Octobre a peut-être Mars on s'appelle régulièrement, quand je la croise au collège c'est limite si je me casse la gueule devant elle bref, je suis jeune, amoureux d'une fille qui me connait uniquement a travers un téléphone --> je suis dans le caca

Bref mes 2 potes (surtout V) ayant remarqué que j'étais croq' de T, me mirent la pression pour que j'aille me présenter etc. mais moi timide comme je suis, avec mes spots sur la figure et mon PlayStation magazine comme livre culte, j'étais fortement découragé pour un vrai face a face avec la jolie T... Un autre détail, une des meilleures amies de T était dans ma classe, on va l'appeler A. On se parlait pas vraiment (et tant mieux) mais comme par hasard un jour elle a pu entendre ma voix via le téléphone de T mais ne se rappelait plus qui est-ce... du moins pour l'instant.

Un jour en la croisant dans le couloir, je me casse la gueule devant elle (oui vous pouvez m'appeler Screetch) et mes 2 potes sont morts de rire, bref elle me regarde avec insistance et je fuis me disant c'est griller, c'était foutu... Bref le lendemain A (une de ses amies dans ma classe) vient me voir et me dis que tout le monde a capter c'était moi (super..) et que si je le voulais elle pouvait m'arranger le coup.... a ce moment la j'ai cru devenir fou, bref elle organise une entrevue a la sortie du collège entre moi et T et tout se passe bien (enfin selon moi :) ). Je suis sur mon petit nuage, mes spots m'ont l'air moins gros et je troque mon PlayStation magazine contre les salut, super, plus OK Podium de ma petite sœur pour savoir quels sont les conseils (rappelez vous le problème du mois avec Dr love :) ) et astuces pour plaire et satisfaire une fille...

Le week-end passe et le lundi au collège, mon pote V est super distant, comme si il était gêné... il me dit qu'est-ce que je conseillerai a un ami qui aime une fille mais la fille aime son meilleur pote. Moi naïf, je lui sors que je ne sais pas, j’aviserai sur le moment mais ce qui est sur ce que je l'aurai bien profond. Le soir après les cours, je vais voir T et je lui dis tout ce que j'ai sur le cœur, bref que je suis raide dingue d'elle et elle me sort la phrase Délichoc : ' je suis sincèrement désole, je t’aime énormément mais c'est V que j'aime.'

Je rentre chez moi, déprimé et je reçois la visite de V qui me dis que ce n’était pas voulu et que de toute façon il a dis non par respect pour moi. Moi en bon perdant je lui dis que si il la kiffe, ben d'y aller, y'a pas de soucis que je préférais qu'elle se case avec lui qu'avec un autre (ce qui était vrai d'ailleurs). V réfléchit et genre 3 semaines après il accepte mais avec des remords (hum) : leur relation dura en tout 1 mois (on s'aime, on sort ensemble mais il n'y a pas de gestes d'affections entre eux bref) avec seulement 1 smack car apparemment V avait trop de remords et ce n'était pas vraiment compatible avec sa 'religion'

L’année se finit, je passe en 3eme, les autres vont au lycée sauf T qui redouble. L'été je l'avais complètement zappée et en la revoyant au collège, je retombe amoureux d'elle. Cette fois-ci je décide de prendre les devants et je lui demande si c'est possible entre nous et elle me sort qu'elle a rencontré un type dans le sud cet été et que c'est sérieux (grrr).

Bref on a plus ou moins gardé contact, des fois je la croisais dans des soirées complètement bourrées donc évidemment l'image glamour que j'avais d'elle s'est estomper bien vite... Ce soir, je reçois une photo d'ancien du collège et je la revois comme au collège avec 10 ans de plus et la croissance du corps qui va avec snif... nostalgie...
euRi Open
2006-2007
2002-05-00 Basic Râteau,Crashing Râteau,Occupied Râteau 28
Nous sommes un groupe d'amis composé de 2 filles, dont moi, et de 2 garçons. Nous sommes les meilleurs amis du monde, blablabli, blablabla, tout ça tout ça, mais au bout de quelques mois passés ensemble, d'autres sentiments prennent places.

A est amoureuse de M, qui est amoureux de moi, qui suis amoureuse de F... Bref, le gros bordel!

Un beau jour, A vient me voir en me demandant conseil pour declarer son amour à M. Bien soit. Je l'aide. Peu m'importe je ne suis pas interessée par M, et puis ils iraient bien ensemble, donc je la conseille et A compte faire sa declaration le lendemain matin. Seulement le lendemain matin, avant même qu'elle ne l'ait vu, M. est venu me faire sa déclaration. Je suis assez mal à l'aise pour A. et je sors l'excuse que tous avez dû entendre ici "je préfère que l'on reste amis" x_x.

De mon côté, j'en pinçais toujours pour F. Une fois, il m'a dit "ces vêtements te vont super bien". Je me suis dit "Hey Alex! C'est dans la poche! Il t'aime!!!". Ce sont devenus mes vêtements préférés. Je les mettais une journée, puis les lavais à la main le soir-même pour pouvoir les remettre le sur-lendemain! Bref, j'etais à fond!

Je me levais une heure et demi en avance pour me preparer alors que j'habitais à 2mns du collège.

Et puis un jour, c'était le jour J! J'étais parée à tout lui dire! Et surprise: il me demande à me parler en privé. Yiiiiih! Je n'aurai même pas à faire moi la demande! Je sens bon, j'ai les dents propres, je suis prête à crier "ouiiiiii", lorsqu'il me dit "je ne sais pas comment inviter A au cinéma pour qu'on y aille que tous les deux...". Et merde... J'ai seulement repondu "tu peux l'inviter amicalement, mais de toute façon elle est amoureuse de M...".

Et puis j'ai fait comme si de rien n'était! J'etais la seule à n'avoir parlé de mes sentiments à personne, je gardais ma fiereté, mais j'etais depitée...

L'an d'après, A à redoublé, M est parti habiter à Lille et F n'etait pas dans le même lycée que moi! Nous n'avons plus jamais parlé les uns avec les autres...

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32