Record du monde Masculin

Je viens de tomber avec bonheur sur votre site, et je pense qu'il est nécessaire d'apporter ma modeste contribution en vous racontant un de ces râteaux dont j'ai le secret, une traque non, une épopée de 18 mois !!
Alors voilà, j'avais 21 ans, célibataire depuis un bout de temps, et je me rends à une soirée organisée par ma fac.On est en février.Et là, je me décolle la rétine en appercevant Clara, une bombe style Catherine zeta jones.
D'un naturel réservé, je prends une heure, me torche au rhum pour un fond de courrage et je m'approche de la belle...qui me regarde 2 secondes, et roule une pelle au mec à côté de moi. Fin du premier acte...
Je continue d'appercevoir cette fille à la fac, elle se tape la moitié de ma promotion, mais elle continue de me trotter dans la tête comme jamais.
Seconde soirée, rebellotte, elle arrive seul dans une boite, se fait payer des verres,etc... de nouveau murge, et là, je l'aborde et texto je lui dis 'j'habite vers chez toi, après les cours je peux te ramener chez toi', elle me répond oui et là au lieu de continuer la discut, je me casse du bar !!
Le lendemain, reveil difficile, j'y repense, et comme un con, je ne lui avais pas demandé son n° de téléphone!
Arrive les vacances d'été, j'avais vu qu'elle aimait bien les mecs un peu costaud, vu que j'avais le gabarit porte manteau, j'investi dans une salle de muscu (1500 balles pour 2 mois). Je lève de la fonte comme un fou pendant 2 mois et j'espère la revoir à la rentrée.

Acte 2
Octobre est là, et je revois Clara à une soirée. Là, moins con j'engage la discussion, récupère le n°, un peu d'humour et je me dis, mon fils c'est bien parti !!
En plus ,elle habitait dans la même résidence étudiante que moi ! Que du bonheur!!
Je l'appel un soir avec le pire mensonge : 'oui, j'ai préparé à manger, mais mes amis ne peuvent pas venir, ça ne te dirait pas de passer la soirée avec moi ?' Je me dis, un truc aussi gros, ça marchera jamais !! et si, elle se pointe !!
Alors à partir de ce moment, elle était tous les soirs chez moi, à rigoler et à me raconter sa vie, et même les histoires avec ses mecs ( j'avais envie de gerber mais bon), et tous les soirs je me couchait sur la béquille. Les potes commençaient à se foutre de ma gueulle mais bon, je serai les dents.
je passe sur les cadeaux de St valentin, qu'elle acceptait,et viens une soirée de Mars 2001. Elle était avec son mec et elle m'appel en me disant, 'je vire ce con de chez moi, et on va en boite tous les 2'. Je me suis dis, c'est gagné jeannot !! ERREUR !
Elle vient chez moi, on monte dans ma caisse, et je prends la direction d'une boite réputée, que je ne connaissais pas. Mais voilà, je me déchirre de direction et je fais 80 bornes dans la mauvaise direction, appel un pote à 1h du mat pour lui demander où je suis. Autant dire que je l'entends encore à l'heure actuel.
On arrive finalement à cette boite, je me fais jeter du carré VIP, et elle y passe une bonne partie de soirée, au bar, 2 types nous regardes et j'entends 'avec sa gueulle, jamais il ne pourra se la faire', youpi, c'est la fête !!
ON rentre de la boite et me dis qu'elle a passée une super soirée !!

Acte 3
Jusqu'au mois de juin, je passe, sur les fleurs, les resto, les cinés, ses copines qui me trouvent charmant, et Clara qui balance à sa meilleur amie, 'c'est un mec formidable'.
Moi, j'en pouvais plus, j'écris une lettre, je lui donne juste avant d'arriver chez elle, et j'attends qu'elle me rappel : rien du week end !! On se revoit le lundi, pas une allusion, elle rigole comme d'habitude, etc...
Arrive le moment des stages (mi-juin), elle doit passer fin juin,juillet/aout et début septembre en sardaigne dans un hotel comme receptionniste et moi comme un con, je reste chez moi. Et vas y les appels en italie, elle qui se lamente 'je connais personne, tu me manques, ça va être mon anniversaire et personne ne pense à moi ...'. Moi, je démarre au quart de tour, je fais un super paquet, avec des cd une peluche, nos gâteaux favori direction l'italie. bien sur je passe pour son dieu,mais elle me dit qu'elle n'a toujours pas d'amis là bas. C'est parti : je bosse avec mon père, à nettoyer des Wc pour gagner de la tune, je me fais 10 000 balles en 1 mois, et direction la sardaigne.Bien sur, je l'avais prévenu que j'arrivais et elle m'avais dis qu'elle s'occuperai de tout.
1 billetA/R France sardaigne (4000 balles) et me voici à l'aéroport de là bas...

La défonce

Déjà, personne pour m'accueillir, et en plus ,je ne parle pas un mot de rital, résultat je me tape un taxi pour aller à son hotel, qui est à 45km de l'aéroport (400frs), j'arrive, je la demande, et elle, était sorti... j'attends 2h sur le trottoir comme un con ,elle se pointe la bouche en coeur 'alors, c'est vrai tu es venu ?', cette pute ne m'avais rien réservé, je me suis tapé un camping à côté pendant 2 semaines... mais ce n'est pas fini !!!
Elle venait me voir de temps en temps avec des mecs qu'elle avait rencontré, ne me présentait même pas, et ne traduisait rien !! j'ai appris par la suite qu'elle s'était tapé la moitié de l'hotel et elle continuait de me prendre pour un con. Je passe les 2 lapins qu'elle m'a posé, dont un le soir de mon anniversaire...
Total je suis reparti en france bien dégoutté, et encore 400 balles de taxi pour bibi...

Epilogue
J'avais fais une croix sur cette meuf, mais elle pas farouche, me rappel à son retour pour se faire un petit restaurant en tête à tête. Donc là, je m'ennerve en lui disant ses 4 vérités, en lui disant que finalement je n'étais pas un mec pour elle et elle m'a répondu 'justement, tu étais un mec pour moi...' et elle m'a raccroché à la tronche...


Record du monde Feminin

Pendant plusieurs mois, j'ai entretenu un dialogue sur Caramail avec un garçon bien sympa. Un jour, on décide de s'échanger nos photos et nous tombons fous amoureux l' un de l' autre ( il était canon)
on décide de s' échanger nos numéro de téléphone, lui est en France et moi en belgique. un jour, sa mère reçoit la note catastrophique de téléphone, elle se demande quel est ce numéro de tél. en Belgique elle téléphone donc à son tour et c'est ma mère qui réponds. après 1h00 de discussion il s'avéra que son " fils" était en fait une fille lesbienne et qu' elle m'avait envoyé une photo trouvée sur le net. ben voilà je me suis fait avoir pendant des mois par une lesbienne. je crois que je vous bat tous en rateau!!!
Juillet 2005. On a le même âge (27), on se rencontre à une manif. Complicité immédiate, et (très) forte attirance physique : c'est clair, il faut qu'on se revoie au plus vite. A peine rentrés, on se rappelle et on convient avec une satisfaction non dissimulée qu'il viendra passer trois jours chez moi.

La semaine précédent le week-end de son arrivée, la température monte sauvagement : il m'appelle jusqu'à trois fois par jour (me laissant des messages), me demandant si je suis plutôt latex ou plutôt satin et autres questions bien alléchantes. Je prévois une balade nocturne sur la plage, il me dit qu'il est très bon en ramassage de vêtements.. Bref, le programme du week-end ne semble faire aucun doute. On compte les jours.
Mais arrive le samedi, et là, rien ne se passe comme prévu. C'est incroyable. Il se montre froid et distant, m'adressant à peine la parole. La nuit tombe, on se couche (dans le même lit, j'en ai qu'un). Il me palpe ça et là, je sens que ce qu'il faut est bien dans l'état qu'il faut, mais il sort "Je ne crois pas que j'ai envie d'aller plus loin". Il se retourne de l'autre côté en me souhaitant bonne nuit. Gloups.

Le lendemain, la cata se précise. Il commence un bouquin pris dans ma bibliothèque. Moi, je fais à bouffer, j'essaie de faire la conversation, mais aucune réaction. Mon malaise grandit au fur et à mesure que la journée avance. Sur les coups de 17h, je lui demande s'il compte rester chez moi, étant donné qu'il n'a pas l'air de s'y plaire plus que ça. Il me dit qu'il va attendre le lendemain pour voir "s'il n'a pas le déclic" avec moi. Bon. La nuit arrive, et il se fout carrément de l'autre côté du lit. Aucun contact. Je commence à faiblir.

Le lendemain, c'est quasiment un étranger qui vit chez moi. A midi, je me retrouve à lui dire "Tu viens, on passe à table". Il a attaqué un deuxième volume dans ma bibliothèque. A un moment, accablée, je mets la tête entre mes mains et reste comme ça pendant plusieurs minutes. Il termine son bouquin, finit par tourner la tête vers moi, et me demande, restant quand même à 1m50 de moi, si je suis "fatiguée". Je lui réponds que sa froideur me décontenance un peu. Il sort comme à regret "Bon, eh bien puisque c'est ça, je partirai demain". J'y comprends tellement rien que j'arrive à me sentir coupable et que je lui dit qu'il peut rester plus longtemps s'il veut. Il décline.

Le lendemain, il part, et moi, vidée de toute mon énergie, je prends rendez-vous chez un psy pour essayer d'y comprendre quelque chose. Le psy rigole bien et me dit que mon beau glaçon semble être le portrait typique de l'homosexuel refoulé. Parfait, mais pourquoi tous ces messages hot, alors ? J'appelle discrétos son ex-coloc : "Ben quoi, tu savais pas ? Il n'est pas très clair dans son orientation sexuelle, on s'accorde tous à dire qu'il est bi, y'a que lui qui ne veut pas le reconnaître". Et là, je tiens enfin mon explication : je suis tombée la mauvaise semaine. Le switch devait se faire un samedi sur deux. Et comme j''ai toujours eu beaucoup de chance...


Record d'Argentine

[1er râteau] Stupéfait, il se laisse embrasser. Puis il se rétracte
en prétextant en m'expliquant que sa belle l'attend. Nous nous laissons sur cette explication.
[...]
A la rentrée (Sept 2000), j'apprends qu'il est dans ma classe . Durant l'année, nous devenons les fameux « meilleurs amis du Monde », un peu trop peut-être. On sort souvent le week-end, à travers les cinés, les boites, les bars. Au cours du mois de Janvier, j'apprends alors que son histoire avec sa copine s'est terminée brutalement. Evidemment, je prépare ma seconde offensive, car je ne peux pas me résoudre à l'oublier. Cependant, aucune occasion ne se présente à moi durant l'année scolaire. Enfin, à la soirée de mon anniversaire (le 16 Août ou plutôt à la beuverie de fin d'année pour 90 % des intéressés, on est de Vendée quand même !), je lui avoue que je l'aime encore ! Là, il m'avoue qu'il préfère qu'on reste amis. Je me réfugie au près de mes copines, et je me mets à pleurer. Mais attention ! L'histoire ne s'arrête pas
là. ET LA ! STUPEURE TOTALE je le voie tenant la main d'un mec ! Ensuite, ils se roulent un palot, et là vraiment je suis dégoûtée ! Un bien triste bilan : 1 an pour vouloir sortir avec un gay !

Record du Luxembourg

Excuse mon francais , mais je suis d’origine Luxembourgeoise. Mais je suis étudiant a Strasbourg. Donc j’espère quand même pouvoir me qualifier pour le championnat

Okay on y va. Moi 22 ans , je suis un grand fan du chat , et un après-midi de samedi, je dialoguais avec une demoiselle. Elle me racontait qu’elle irait au cinema voir un film , et le hasard fait bien les choses , moi aussi j’avais le projet de voir le même film. Alors spontanément on c’est donné rencard. Elle arriva avec sa sœur, moi avec un pote au Café devant le ciné ou on avait rendez-vous. Par sms , on se repérait, et c’était la bonne surprise , une jolie blonde bien foutue . Super soirée , on discutait et on avait du bon temps. Bon , une semaine après, elle m’envoie par mail une photo d’elle. Histoire que j’ai quelque chose pour penser a elle. Bon sa se présentait bien ! Elle voulait voir un autre film avec moi , okay on y va , cette fois que nous deux seuls. Après pour ce dire aurevoir , je plonge et essaye de l’embrasser . Mais c’est non , elle me repousse , et après me fait le coup du « j’ai juste rompu avec mon petit-ami , laisse moi du temps pour réfléchir, je ne veux pas de mec pour le moment « Après elle me raconte pendant 2 heures les déboires qu’elle a eu avec son ex .Bon moi naïf comme je suis , croie encore dans la chance et lâche pas le coup.

Okay une semaine après, elle ne répond puis a mes SMS ou appels, sa sœur m’appelle pour me dire qu’elle a un nouveau ami !!! Un grand latin lover très con qu’elle a rencontré aussi dans le chat et qu’ils sont ensembles depuis 4 jours, c’est-à-dire exactement 2 jours après notre derniere sortie ciné . Et elle me racontait qu’elle ne veut pas de mec ! Arghhh . Okay premier grand râteau mais c’est pas fini !

Deux mois plus tard , elle m’appelle et s’excuse de s’etre comporté aussi mal avec moi. Puis moi , je suis encore un peu trop naïve lui croit tout , et on se donne rendez-vous dans une discothèque et une autre fois encore une fois une sortie ciné ( ou elle me fait une discussion mémorable sur ces préférences sexuelles ! ). La je suis plus cool , et me dit d’attaquer encore une fois directement serait con. Bon après elle m’écrit des lettre parfumées avec pleins de gentils mots a Strasbourg , car l’année universitaire a commencé , et elle reste a Luxembourg . Elle s’invite pour venir un week-end a Strasbourg. Moi je suis ravi , je lui propose d’amener une couverture comme j’ai un deuxième matelas pour les visites . Mais elle dit que c’est pas la peine mon lit suffisant pour nous deux .

Okay elle arrive , je viens la chercher , et puis c’est une journée de shopping ( l’horreur quoi mais moi je me tenais a l’espoir de conclure !) Bon le soir venu , sortie relax dans un café , elle me sort le truc que pour le moment elle ne veut pas de mec , qu’elle a le dégoût des mecs. Et que l’amitié c’est bien meilleur qu’une relation ! Même discussion quand on c’est couché dans mon lit .Bon on peut s’imaginer la nuit pénible que je me suis tapée , elle dormait juste a coté de moi dans mon lit , mais pas question de l’approcher L

Heureusement elle partait le jour après , et depuis j’ai jamais plus de contact avec elle , elle n’a même pas pris la peine de m’appeler pour me dire merci .

Bon pour un râteau, c’en est un, en tout l’histoire c’est étiré sur 5 mois !

Record du Canada

Bon ce magnifique râteau est, je crois celui qui remportera le concours, désolé d'être aussi confiant, mais on dirait avec cette fille la j'ai eu un gros "L" étampé dans le front!!! Tout commence voila 2 ans (ET oui!!!) je rencontre la femme de ma vie, celle que tu rêve depuis que je suis tout jeune et je me donne un modèle de fille parfait. Bon je la rencontre au Cégep la semaine de la rentrée, elle est en première. lorsque je rentre chez moi après l'avoir vu, j'en parle a ma sœur que j'ai vu un ange, et plus que je la décrit, plus que ma sœur pense savoir de qui je parle (ma sœur étant prof de danse, elle croit qu'elle lui enseigne...) la semaine passe et je me renseigne un peu en écoutant quelque de ces conversations avec ces amies... qui sont toute très belle en passant... (d'ailleurs je crois travaillé encore sur une... un nouveau râteau pour moi???) et je sais que c'est la fille que ma sœur pensait... bon...party de la rentrée dans un bar, il est 11h00pm la soirée est jeune je viens d'Arrivé je la vois et PREMIERE approche : "Salut, tu t'appelle tu xxxx?" elle me regarde de façon impossible et me dit oui comment ça qu'on se connaît... je réplique "Tu connais tu une xxxx(ma sœur)?" et la gênée elle me dit que oui c’est son prof de danse!!! Bingo "Moi c’est xxxx je suis son frère!!!" une amitié s'installe entre nous... sa fête passe elle m'invite, je lui offre une bouteille d'alcool qu'elle boit au complet(je l'ai un peu forcé, pensant que...) et je m'endort a coté d'elle... lorsqu'elle se réveille Surprise... elle me jette presque dehors de chez elle... avant noël de cette même année je parviens de me rapprocher d'elle un peu... une nouvelle amitié encore plus forte s'installe alors... je ne peux plus compté de souper payé au resto, de cinéma, sortie en ville, au musée, magasinage... etc etc... p-e 200-300 $ en tout en quelque mois... c'est alors que je lui fait des signes évident que je suis intéressé , envoie une fleur.. c'est alors qu'elle commence a m'ignorer et s'enfuir quand je la voit.... cela veut tout dire... mais je n'avais pas encore dit mon dernier mot... je commence a cruiser une de ces amies (p-e pas le plus belle, mais bien gentille, on est en juin environ)... j'ai sortie 6 mois durant lesquelles je me suis rapproché de celle que j'aimais vraiment... pendant ce temps elle aussi se fait un chum... (break d'environ Comme par hasard ";)", j'ai cassé 2 jours après qu'elle ait cassé avec son chum... nous sommes après noël en 2002 (début février) j'ai passé avec elle un été formidable a sortir, cinéma, souper, quelque nuit collé. Elle me faisait de plus en plus des signes convaincants qu'elle s'intéressait a moi. Elle m'invite a souper me présente (enfin) ses parents, elle m'invite a des bain de minuits, je me fait une parade de mode en bikini... elle arrête pas de me complimenter.... Vous connaissez la st-jean... les feux d'Artifices... je l'invite avec mon gang d'amis pour passer la nuit ensemble... c'est la qu'elle part avec mon ami S****, il va la reconduire chez elle et l'embrasse, je déprime un peu mais je me dit qu'on était tous saoul... un peu plus loin au mois de juillet je l'invite dans un bar a l'extérieur de la ville mes amis sont encore la, ils savent tous ce que je ressent pour elle et savent qu’ils doivent s'abstenir.. je la saoul en pensait que je pourrais lui en parler plus facilement... mon ami C**** passe la soirée avec et l'embrasse devant moi, il la ramène chez elle. 14 août gros tournois de tennis a Montréal, je l'invite elle est toute excité et elle m'embrasse enfin... en revenant de cette soirée dans l'Auto, je lui déclare tout, depuis le début, je fini mon histoire chez elle en pensant que tout était dans la poche, mais elle me regarde les yeux pleins d'eau et me dit simplement que je suis un frère pour elle, et que jamais elle ressentirait quelque chose pour moi, elle tourne le fer dans la plaie quand elle me dit que j'avais tout interpréter de travers, même son petit défilé en bikini, les bains de minuit qui ont fini ailleurs que dans la piscine, et qu'elle aimerait mieux "qu'on reste des amis" :| elle a alors 19 ans j'en ai 21. elle me rappelle le lendemain pour s'excuser et qu'elle voulais faire quelque chose avec moi, du roller-blade, on commence a se pousser, se chatouiller on s'embrasse encore, et je lui redemande, elle me redit non, qu'elle a des choses a réglé avant avec elle! au début septembre on se revoit encore on va prendre des cafés ensembles, on va voir des cinéma (que je ne paye plus.. ça sert a rien) et elle fini encore dans mon lit le 24 octobre... au lendemain elle se réveille, pleure et me dit qu'on est mieux de ne plus jamais se revoir!(L'ultime coup!, je ne l'ai pas encore vue, je crois que la elle sort avec un gars de 17 ans qui n'a même pas son secondaire 5, moi qui suis a l'université) cette même fin de semaine, je revoit une de ces amies que je n'avais pas vue depuis 1 ans et demi (celle qui pourrait être mon prochain râteau) et on s'échangeait nos téléphones.... Voila le plus long râteau du monde je crois.

Record de Suisse

Voilà, ça s'est passé en octobre 2005 plus précisément le jour de la rentrée universitaire. J'avais 25 ans et le gars en question 25 aussi.

Comme j'avais pas trop de boulot à faire la première semaine, je me suis dit essayons le fameux site que m'avais conseillé une amie. La très bonne copine avait durant l'été rencontré le grand amour sur ce site. Elle m'a tellement bien vendu le produit et je la voyais tellement heureuse avec son mec que même sis ce n'est pas mon truc ce genre de rencontres, je me suis lancée ! J'ai créé un profil assez original pour me distinguer des autres profils et me voilà en train de parcourir la multitude de profils potentiels.

Tout à coup, mes yeux tombent sur LUI!!! Coup de foudre instantané, grand brun, yeux verts comme moi, non fumeur et sportif, le rêve et surtout il habite la même ville que moi.
D'un clic je lis son profil qui dit : "J'ai eu la chance de grandir et étudier dans plusieurs pays. Je ne conçois donc pas la vie sans voyager. Si tu as la même vision de la vie que moi, n'hésites pas à me contacter."

Bon je n'avais pas grandi ni étudié dans plusieurs continents mais j'avais déjà pas mal voyagé et surtout tellement craqué sur sa photo que je lui écris une tartinemail et l'envoie pleine d'espoir.

Il faut préciser aussi que Monsieur était banquier même si sa profession et son revenu ne m'avait pas intéressé au départ (si si c'est la vérité !).
Les jours passent, je me connecte tous les jours voire à toutes les pauses de cours sur le site mais pas de réponse de mon beau banquier globe-trotter.

Je commençais à desespérer car entre temps je recevais des emails de gars qui avaient l'air intéressé mais que j'envoyais gentiment sur les roses car je faisais une fixette sur le bel inconnu.
Un soir assez tard (22h40) alors que j'étais connecté et que j'allais incessamment sous peu fermer la connexion, je remarque distraitement qu'il est en ligne !!! Mon sang n'a fait qu'un tour sur mes joues et je me précipite pour cliquer sur l'option "chat".

Je balance un "Salut, tu vas bien ?"
Pas de réponse...
J'attends un peu en me mordant les doigts d'impatience et continue à faire autre chose pour patienter.
10 minutes suisses plus tard (et c'est encore plus long chez nous !) toujours pas la moindre réponse. Je relance le chat en écrivant :"ça te dit de parler un peu avec moi" ?
Toujours pas de réponse mais le gars était toujours "online".
Je vais dans le salon me détendre 5 min et je reviens pleine d'espoir et là... surprise, une phrase s'affichait sur l'écran : "Salut, désolée j'étais en train de repasser..."
!!!
Moi morte de rire en imaginant le gars avec son pc connecté sur un site de rencontre qui restait des heures durant statut online et qui tranquillement faisait son repassage.

Je me démonte pas et lui réponds un truc bâteau mais sorte de compliment pour engager la conversation.

Il s'en suivit de mi-octobre à début décembre une poignée de soirées chats et échange MSN avec lui.
On se racontais nos vies par MSN, se faisait écouter des échantillons de zique en MP3 et divulgions des photos de vacances.

Moi j'étais en transe avant le chat, pendant les discussions et le pire après c'est que les 98 % du temps il me plantait en plein chat pour me dire qu'il était fatigué et qu'il avait eu une grosse journée de boulot, beaucoup de stress avec de gros clients et forcément dans les banques suisses, ils font bosser les jeunes chefs sans obligation familiale ou maritale 40 heures /sem plus environ une bonne dizaine d'heures supp par mois.

Et moi complétement stone de lui, je le plaignais encore et lui remontais le moral et tentais à la fin de chaque chat de lui glisser la fameuse phrase ." quand est-ce que l'on va boire un verre ensemble, histoire de ne plus se raconter nos vies en virtuel ? Tu sais, moi les trucs par Internet ce qui n'est pas mon truc du tout." Il me répondait toujours qu'il était overbooké, que c'était la fin du mois, qu'il fallait boucler les écritures des comptes etc. Je lui répondais qu'on pouvait juste boire un verre à midi, il me répondait qu'il devait manger avec une consultante barbante mais qu'il était obligé car il avait des directives de son boss...
Puis il est parti une semaine en "vacances" à New York mi-novembre et là j'ai attendu 7 jours en pensant à lui tout le temps pratiquement et en regardant sa photo très souvent en ayant une boule dans la gorge à chaque fois.

Peu de temps avant son retour, je lui écris un email sur son adresse perso et le même sur le site de rencontre en lui laissant mon numéro de téléphone pour qu'il m'appelle à son retour et qu'on puisse enfin se voir.
3 jours après son retour il se pointe très tard sur le site en question, et moi qui faisait le pied de grue tous les soirs avec impatience, je sautais de joie lorsque je le vis online.

Tout de suite, je lance un chat et je lui écris d'emblée : "Hi Thomas ! Suis très contente de pouvoir te parler !" Tu as passé un bon séjour à NY? "

Et là il me réponds brièvement qu'il est complètement naze, qu'il encore un plein jet-lag et qu'il a bien pris note que j'aimerai le voir mais que là il a trop de boulot qui s'est accumulé et que c'est pas facile avec le décalage horaire et patati et patata... Et moi, bonne poire, je le plains encore et reste une fois de plus sur ma faim et ferme la connexion, archi frustrée !

Puis 2 jours plus tard,un vendredi soir, il est de nouveau en ligne sur le site, il est d'humeur plus disponible et me propose (on est à ce moment là début décembre !!) de boire un verre avec moi le samedi après-midi. Evidemment j'attends ce moment depuis des lustes, c'est à dire si vous avez bien suivi depuis mi octobre ! Et bien sûr, comble de malchance il se trouve qu'il y a la course de l'Escalade ce jour là et que je cours à l'heure où il propose le rv. Je lui explique le hic et lui dit que je préfère qu'on se voit le lendemain, un dimanche. Il me répond de façon assez rapide voir grossière que c'est ok et qu'il doit une fois de plus me laisser que dis-je me planter pour aller voir des potes !
Il est tellement pressé que j'ai juste le temps de lui demander son numéro de téléphone que je n'avais toujours pas depuis le temps alors que Monsieur avait le mien depuis son retour de NY mais n'avait jamais daigné m'appelé !

Arrive le fameux dimanche où je devais faire ENFIN le voir ! Je vous passe les détails de la mauvaise nuit que j'ai passé à me retourner dans mon lit tellement j'étais impatiente de voir en vrai le gars sur lequel j'allucinais depuis deux mois et demi et qui me faisait poireauté de façon subtile voire sadique avec le recul !!

J'avais rv avec lui à 17h devant une brasserie. J'étais tellement stressée que j'avais fait le trajet à pied pour rester zen. J'arrive à 17h au lieu de rv et là personne... et il commence à pleuvoir...!!! Je m'abrite sous le store de la brasserie et attend... 17h05... personne ... Je regarde partout autour de moi et comme c'était mi-décembre, plein de gens se bousculaient pour faire leurs emplettes pour Noël et toujours pas de trace du fameux Thomas le banquier ! 17H15... Je commence à baliser et dégaine mon téléphone mobile et l'appelle. Messagerie !! Super...! J'essaie de rester calme en fulminant intérieurement que ce type est un gros c.......ard et un mufle de me poser un lapin ! Je laisse un message en lui disant que je l'attend comme prévu devant la brasserie et qu'il me rappelle.

J'attends encore 5 min, il est 17 h25, il pleut pas mal (évidemement !) et je suis sur le point de rentrer chez moi dépitée et folle de rage quand le téléphone clignote : "Thomas" !

Je prends sur moi pour rester calme et ne pas lui hurler dessus au téléphone et écoute.

Un voix charmante et grave dit : "Excuse-moi, je viens d'entendre ton message, je suis sincèrement désolée mais j'ai crû qu'on avait dit 19h00 !!!"

Moi sous le charme de sa voix, je lui réponds tranquillement comme une bonne pomme (on va changer de fruit !) que ce n'est pas grave, que je ne lui en veux pas. On se redonne un autre rv en centre ville dans la demi heure qui suit.

Je rejoins le centre ville à pied car il ne pleut plus et surtout je veux continuer à rester mon calme.

J'arrive devant la fontaine du centre-ville, le lieu du second rv. Je ne peux m'empêcher qu'il peut encore me poser un lapin mais attend patiemment. Tout à coup, je le vois qui s'approche de moi et dit : "tu est V...?" Il est encore plus beau que sur la photo et super bien habillé alors je fonds en le voyant !

On se fait la bise et je propose d'emblée d'aller dans un bar pas loin, un bar dans lequel ni lui ni moi connaissions. J'oublirai jamais le nom du premier bar que l'on voit : "Au 7ème ciel" ! Je me marre intérieurement en disant :"ça commence bien" et lui demande un peu gênée :""ça te va ce bar ?" On rentre à l'intérieur et il y avait personne ! On s'asseoit à une table au fond et il s'excuse à nouveau pour le coup d'avant. Je redis que je ne lui en veux pas et on discute ainsi de tout et rien et ceci pendant 3 heures !!! On a vraiment eu le temps d'aborder beaucoup de sujets très différents et tous plus intéressant les uns que les autres sauf le sujet principal : pourquoi lui et moi on était assis un dimanche soir l'un en face de l'autre après une attente de 2mois et demi !!! Et secret bancaire oblige, impossible de savoir dans quelle banque il travaillait, ne serait-ce que pour satisfaire ma curiosité. Cela dit, je m'en fichait pas mal mais sur le coup, j'étais déçue de son manque de confiance. Je lui demandais pas son code de carte de crédit !!C'était histoire de discuter de son domaine, je voulais faire juste preuve d'intérêt par respect pour son travail.

Vers 22h la barmaid vient vers nous et nous annonce en pleine passionnante discussion que le bar va fermer. On sort du bar et il me propose de me ramener en voiture. Je ne sens plus ma joie et m'assieds dans sa belle Audi grise de jeune banquier.

Durant le trajet, on continue à discuter de tout de rien et je trouvais vraiment que lui et moi on était sur la même longueur d'ondes.
On s'embrasse longuement dans la voiture arrivé en bas de chez moi et là au moment de se quitter, et de me dire :"quand est-ce qu'on se revoit ?"

Il lâche tout à coup la phrase : "Tu sais je t'ai pas dit, je pense faire un stage de spécialisation au Japon fin janvier pour 6 mois dans une des grosses filiales de la boîte".!!!!
Donc traduction : tu es une fille charmante, j'ai passé une excellente soirée avec toi mais sois gentille, j'ai des ambitions de banquier et surtout la bougeotte, oublie-moi !


Moi abassourdie par le choc et le revirement de situation, je réponds sur un ton qui cachait très mal ma déception que "c'est super d'avoir de l'ambition et que j'aimerais moi aussi aller au Japon un jour car c'est un pays passionnant du point de vue culturel etc." Mais au fond de moi j'étais partagée entre une rage intérieure fulminante et l'incompréhension !

Ce goujat est parti me laissant sur le trottoir et a baissé la vitre avant de partir en disant : "je t'appelles en rentrant du Japon ok ?" sur un ton tellement naturel et sincère que j'ai juste répondu du tac au tac mécaniquement : "oui on s'appelle ok !!!!"


Il a bien sûr jamais rappelé et je lui ai envoyé deux sms avant de laisser définitivement tomber. Je me suis pourtant payée des sacrées soirées prise de tête durant des mois en pensant : "POURQUOI est-il resté en contact avec moi pendant 2mois passé, m'a vu le temps d'une soirée durant plus de 3 heures ???!" Un gars qui n'est pas intéressé ne perd pas son temps ainsi, ne vous embrasse pas fougueusement dans sa voiture pour vous dire ensuite : "Eh je t'ai pas dit durant les 3heures qu'on a passé à parler, je pars au Japon !"

Record de Belgique

Pendant plusieurs mois, j'ai entretenu un dialogue sur Caramail avec un garçon bien sympa. Un jour, on décide de s'échanger nos photos et nous tombons fous amoureux l' un de l' autre ( il était canon)
on décide de s' échanger nos numéro de téléphone, lui est en France et moi en belgique. un jour, sa mère reçoit la note catastrophique de téléphone, elle se demande quel est ce numéro de tél. en Belgique elle téléphone donc à son tour et c'est ma mère qui réponds. après 1h00 de discussion il s'avéra que son " fils" était en fait une fille lesbienne et qu' elle m'avait envoyé une photo trouvée sur le net. ben voilà je me suis fait avoir pendant des mois par une lesbienne. je crois que je vous bat tous en rateau!!!

Record de France

Je viens de tmober avec bonheur sur votre site, et je pense qu'il est nécessaire d'apporter ma modeste contribution en vous racontant un de ces râteaux dont j'ai le secret, une traque non, une épopée de 18 mois !!
Alors voilà, j'avais 21 ans, célibataire depuis un bout de temps, et je me rends à une soirée organisée par ma fac.On est en février.Et là, je me décolle la rétine en appercevant Clara, une bombe style Catherine zeta jones.
D'un naturel réservé, je prends une heure, me torche au rhum pour un fond de courrage et je m'approche de la belle...qui me regarde 2 secondes, et roule une pelle au mec à côté de moi. Fin du premier acte...
Je continue d'appercevoir cette fille à la fac, elle se tape la moitié de ma promotion, mais elle continue de me trotter dans la tête comme jamais.
Seconde soirée, rebellotte, elle arrive seul dans une boite, se fait payer des verres,etc... de nouveau murge, et là, je l'aborde et texto je lui dis 'j'habite vers chez toi, après les cours je peux te ramener chez toi', elle me répond oui et là au lieu de continuer la discut, je me casse du bar !!
Le lendemain, reveil difficile, j'y repense, et comme un con, je ne lui avais pas demandé son n° de téléphone!
Arrive les vacances d'été, j'avais vu qu'elle aimait bien les mecs un peu costaud, vu que j'avais le gabarit porte manteau, j'investi dans une salle de muscu (1500 balles pour 2 mois). Je lève de la fonte comme un fou pendant 2 mois et j'espère la revoir à la rentrée.

Acte 2
Octobre est là, et je revois Clara à une soirée. Là, moins con j'engage la discussion, récupère le n°, un peu d'humour et je me dis, mon fils c'est bien parti !!
En plus ,elle habitait dans la même résidence étudiante que moi ! Que du bonheur!!
Je l'appel un soir avec le pire mensonge : 'oui, j'ai préparé à manger, mais mes amis ne peuvent pas venir, ça ne te dirait pas de passer la soirée avec moi ?' Je me dis, un truc aussi gros, ça marchera jamais !! et si, elle se pointe !!
Alors à partir de ce moment, elle était tous les soirs chez moi, à rigoler et à me raconter sa vie, et même les histoires avec ses mecs ( j'avais envie de gerber mais bon), et tous les soirs je me couchait sur la béquille. Les potes commençaient à se foutre de ma gueulle mais bon, je serai les dents.
je passe sur les cadeaux de St valentin, qu'elle acceptait,et viens une soirée de Mars 2001. Elle était avec son mec et elle m'appel en me disant, 'je vire ce con de chez moi, et on va en boite tous les 2'. Je me suis dis, c'est gagné jeannot !! ERREUR !
Elle vient chez moi, on monte dans ma caisse, et je prends la direction d'une boite réputée, que je ne connaissais pas. Mais voilà, je me déchirre de direction et je fais 80 bornes dans la mauvaise direction, appel un pote à 1h du mat pour lui demander où je suis. Autant dire que je l'entends encore à l'heure actuel.
On arrive finalement à cette boite, je me fais jeter du carré VIP, et elle y passe une bonne partie de soirée, au bar, 2 types nous regardes et j'entends 'avec sa gueulle, jamais il ne pourra se la faire', youpi, c'est la fête !!
ON rentre de la boite et me dis qu'elle a passée une super soirée !!

Acte 3
Jusqu'au mois de juin, je passe, sur les fleurs, les resto, les cinés, ses copines qui me trouvent charmant, et Clara qui balance à sa meilleur amie, 'c'est un mec formidable'.
Moi, j'en pouvais plus, j'écris une lettre, je lui donne juste avant d'arriver chez elle, et j'attends qu'elle me rappel : rien du week end !! On se revoit le lundi, pas une allusion, elle rigole comme d'habitude, etc...
Arrive le moment des stages (mi-juin), elle doit passer fin juin,juillet/aout et début septembre en sardaigne dans un hotel comme receptionniste et moi comme un con, je reste chez moi. Et vas y les appels en italie, elle qui se lamente 'je connais personne, tu me manques, ça va être mon anniversaire et personne ne pense à moi ...'. Moi, je démarre au quart de tour, je fais un super paquet, avec des cd une peluche, nos gâteaux favori direction l'italie. bien sur je passe pour son dieu,mais elle me dit qu'elle n'a toujours pas d'amis là bas. C'est parti : je bosse avec mon père, à nettoyer des Wc pour gagner de la tune, je me fais 10 000 balles en 1 mois, et direction la sardaigne.Bien sur, je l'avais prévenu que j'arrivais et elle m'avais dis qu'elle s'occuperai de tout.
1 billetA/R France sardaigne (4000 balles) et me voici à l'aéroport de là bas...

La défonce

Déjà, personne pour m'accueillir, et en plus ,je ne parle pas un mot de rital, résultat je me tape un taxi pour aller à son hotel, qui est à 45km de l'aéroport (400frs), j'arrive, je la demande, et elle, était sorti... j'attends 2h sur le trottoir comme un con ,elle se pointe la bouche en coeur 'alors, c'est vrai tu es venu ?', cette pute ne m'avais rien réservé, je me suis tapé un camping à côté pendant 2 semaines... mais ce n'est pas fini !!!
Elle venait me voir de temps en temps avec des mecs qu'elle avait rencontré, ne me présentait même pas, et ne traduisait rien !! j'ai appris par la suite qu'elle s'était tapé la moitié de l'hotel et elle continuait de me prendre pour un con. Je passe les 2 lapins qu'elle m'a posé, dont un le soir de mon anniversaire...
Total je suis reparti en france bien dégoutté, et encore 400 balles de taxi pour bibi...

Epilogue
J'avais fais une croix sur cette meuf, mais elle pas farouche, me rappel à son retour pour se faire un petit restaurant en tête à tête. Donc là, je m'ennerve en lui disant ses 4 vérités, en lui disant que finalement je n'étais pas un mec pour elle et elle m'a répondu 'justement, tu étais un mec pour moi...' et elle m'a raccroché à la tronche...